23 bis, rue de Turin 75008 Paris
01.42.89.65.00

A l’origine

GMC FRANCEGMCA l’origine

À l’origine

carte1

Développé à l’origine par un groupe de chercheurs en gestion de l’Université de Strathclyde, en Ecosse, le Global Management Challenge est actuellement le simulateur de gestion le plus populaire dans le monde.

PHOTOSECOSSE

Tout commence sur les bancs de l’université !

Au début des années 70, le simulateur avait à peine quitté les salles de classe. Au départ, il est utilisé comme outil pour combattre l’ennui des étudiants pendant leurs cours universitaires d’économie et de gestion en Ecosse. Les résultats sont convaincants !

Luis Alves Costa, alors jeune assistant universitaire à l’Institut Supérieur d’Economie et Gestion négocie son utilisation au Portugal. Il repère le haut potentiel du simulateur et décide de l’utiliser pour développer une compétition et un événement public.

Le Portugal n’entrera dans la CEE qu’en 1986. Le jeune enseignant y voit un outil pédagogique concret et de qualité pour s’exercer à la gestion d’entreprise et surtout se rapprocher des normes européennes.

Année 80, les portugais saisissent l’opportunité

Le jeune Costa cherche alors de la visibilité média avec le journal portugais le plus prestigieux pour l’époque, l’Expresso, le titre de référence des intellectuels portugais. En 1979, le journal annonce alors la naissance de la « Grande Jogo das Empresas », le Grand Jeu des Entreprises aussi connu sous l’appellation « Management 80 ».

La présentation décrit alors une compétition entre des équipes de six personnes, généralement de la même entreprise, confrontées à des problèmes de gestion dynamiques qu’elles auront à résoudre à l’aide d’un ordinateur.

La compétition dure quatre mois. Les premiers lauréats sont une équipe de professeurs et élèves de l’Université catholique portugaise. La victoire de cette prestigieuse école privée aura un impact significatif sur l’orientation du projet. Depuis, l’intérêt des étudiants pour le Global Management Challenge n’a cessé de croître.

PHOTOSLISBONNE

Le début d’une success story mondiale

En 1980, à la première édition, 700 concurrents répartis dans 124 équipes prennent part à la compétition.

En 2004, ce sont 2000 participants pour 512 équipes juste pour le Portugal.

La compétition réunit des figures et institutions prestigieuses de la vie portugaise. Le jury a rassemblé des politiques, industriels, dirigeants de sociétés et professeurs. Des sociétés du secteur de l’industrie, de la banque, de l’assurance, du conseil, de la technologie, ou de l’informatique contribuent au développement et à la renommée du Global Management Challenge.

1984, le GMC à la conquête du monde

L’internationalisation de la compétition constitue l’étape suivante.

En 1984, la première finale internationale se déroule à Lisbonne en présence de trois pays: le Portugal, le Brésil et le Royaume-Uni.Les Portugais sont les gagnants de cette première édition internationale et continuent de dominer pendant plusieurs années.

A partir de là, le réseau GMC va se répandre comme une traînée de poudre à travers les pays du monde !

ETUDIANTCHINOIS

1995, avec la Chine, le GMC s’affirme comme un outil de formation et de recrutement de talents

Le GMC démontre comment l’économie de marché fonctionne, modélisée sur une entreprise virtuelle. Du pain béni pour certains pays émergents qui souhaitent comprendre comment l’économie de marché fonctionne. Un véritable tournant s’opère avec l’arrivée de la Chine dans le réseau !

Pour de nombreux participants chinois, la victoire signifie un recrutement par une multinationale. Cette possible opportunité explique la détermination des équipes chinoises et leurs nombreuses victoires.

Un simulateur qui évolue avec le monde des entreprises

Le succès mondial du GMC est aussi lié à la prise en compte de nouveaux critères dans le simulateur informatique, en adéquation avec l’évolution constante du monde des entreprises. Edit 515 Ltd, la société des créateurs du simulateur, a progressivement introduit de nouveaux paramètres. Par exemple, l’utilisation de l’Euro comme monnaie avant même le changement officiel des pays concernés ou encore la simulation de nouveaux marchés comme la vente en ligne.

2013, le GMC prend en compte le social et l’environnement

Pour l’édition 2013, le simulateur considère désormais que la RSE et le développement durable. Empreinte carbone, formation professionnelle, types de financement bancaires sont désormais pris en compte, tout comme le retour sur investissement.

Le GMC a aussi été connu sous d’autres appellations comme Gestion, Euromanager, Global ou encore World-wide Management.

Mais l’essentiel, la quintessence du jeu est là ! Il s’agit toujours de la prise de décisions pour rendre l’entreprise virtuelle la plus compétitive possible, sachant que les autres équipes sont en concurrence sur le même marché et vendent les mêmes produits. Les décisions de chaque équipe ont un impact sur le comportement de l’ensemble du marché, comme c’est le cas dans la vie réelle.

PHOTOSENVIRONNEMENT